BERCHTESGADEN 1945-2003, La prise du Nid d'Aigle

Plus qu'un objectif, la prise de Berchtesgaden représente un symbole aux yeux des Alliés.

Le 25 avril 1945, la RAF bombarde l'Obersalzberg supposant qu'Hitler et son entourage s'y trouvent, alors qu'il est encore dans son bunker à Berlin.
Le 4 mai 1945, le 1er bataillon du 7e régiment de la 3e DIUS entre par le Sud dans Berchtesgaden, pavoisé de blanc par ses habitants en signe de reddition. Le 2e bataillon prend la route de Salzbourg. A 16h30, c'est au tour du 3e bataillon de rentrer par le Nord dans la ville. Quelques heures plus tard, la 3e DI est rejointe par le sous-groupement de pointe de la 2e DB du lieutenant colonel Répiton-Préneuf. Ces Français sont d'anciens FFI, engagés après la libération de Paris et qui ont fait leurs preuves en Alsace. Les Américains hilares pointent leur pouce en l'air puis vers leur poitrine pour indiquer qu'ils sont arrivés les premiers. Mais pour les Français, la fin du voyage demeure l'Obersalzberg, et le Berghof surmonté par le fameux Nid d'Aigle. Il est important de ne pas confondre le Berghof, la résidence d'Hitler, et le Nid d'Aigle qui n'est que son chalet. C'est le capitaine Touyeras, avec une poignée de Marsouins de la 2/12e compagnie du Tchad qui atteindra l'Obersalzberg et le Nid d'Aigle.
Le 5 au matin, des hommes de la 2e DB retournent sur l'Obersalzberg, ils explorent réduits et souterrains. C'est là qu'ils découvrent un immense drapeau tricolore, aussitôt déployé au balcon du Berghof.
Dans la même journée, le 3e bataillon du 506e régiment de la 101e Airborne arrive à son tour dans Berchtesgaden. 48 heures après, la 2e DB reçoit l'ordre de quitter la région et de se diriger vers l'Ammersee. Le 6 mai, la 3e DI fait mouvement vers Salzbourg.
Le 8, la 101e Airborne se positionne dans sa zone d'occupation en AUtriche.
Afin de commémorer le 58 anniversaire de la prise de Berchtesgaden et du Nid d'Aigle des membres de l'association Les Francs-Tireurs Lorrains se sont rendus sur place. Le départ est fixé pour le 7 mai à 7 heures. Sur l'autoroute avant Munich, nous prenons la sortie de Dachau, afin de visiter le tristement célèbre camps de concentration qui fut ouvert le 20 mars 1933 par Himmler, alors chef de la police munichoise.
Le soir nous arrivons enfin à Berchtesgaden, la ville n'a pas changé. Le lendemain 8 mai, nous décidons de nous rendre à l'Obersalzberg et au Nid d'Aigle.
A l'Obersalzberg, le site à beaucoup changé : en 1952, l'état libre de Bavière a décidé de raser toutes les maisons des membres du parti Nazi. L'Obersalzberg est le point de départ des bus qui montent au Nid d'Aigle (Kehlsteinhaus), car il est interdit d'y monter en voiture.
C'est sur le parking que nous décidons de revêtir nos uniformes de la 101e Airborne. Sur place, une équipe de télévision s'empresse de nous interviewer, ravie de voir une association française s'intéresser à l'histoire de l'Allemagne. Ensuite nous décidons de monter au Nid d'Aigle. Nous devons gravir environ 7 km en tenue d'époque. Sur le dernier kilomètre un nouvel obstacle se dresse : la neige !
Le Nid d'Aigle fût le bâtiment le plus cher de tout l'Obersalzberg, offert à Hitler pour ses 50 ans par Bormann. Durant toute la guerre il n'y monta que 14 fois.
Après 3 heures de marche, nous arrivons enfin sur le parking du Nid d'Aigle. Nous sommes accueillis chaleureusement par quelques marcheurs qui ont fait le même trajet que nous. Nous nous prêtons à une petite scéance photo avant de gravir les cent derniers mètres. Nous sommes interpellés par une patrouille, mais après vérification de nos armes qui sont neutralisées et après leur avoir expliqué notre but historique, la police nous laisse terminer notre marche et nous offre des insignes de la police bavaroise.
Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, nous nous rendons en Autriche, en tenue de la 2e DB cette fois. Vers midi nous atteignons Braunau, la ville natale d'Hitler. Devant son ancienne maison, transformée en bibliothéque, se dresse un rocher provenant de la carrière du camp de concentration de Mathausen. Le dernier jour est consacré à la visite de Berchtesgaden, où nous faisons quelques trouvailles chez les antiquaires et les brocanteurs. Notre aventure s'étant déroulée sans problème, nous garderons un merveilleux souvenir de Berchtesgaden et de l'Autriche.

 

Berchtesgaden_7
Berchtesgaden_1
Berchtesgaden_3
Berchtesgaden_5
Berchtesgaden_6
Berchtesgaden_0
Berchtesgaden_8
Berchtesgaden_9
Berchtesgaden_10
Berchtesgaden_11
Berchtesgaden_12
Berchtesgaden_13
Berchtesgaden_14
Berchtesgaden_15
Berchtesgaden_17
Berchtesgaden_20
Berchtesgaden_21
Berchtesgaden_25
Berchtesgaden_27
Berchtesgaden_28
Berchtesgaden_29
Berchtesgaden_30
Berchtesgaden_31
Berchtesgaden_32
Berchtesgaden_33
 
Display Num